Clavier tactile extra plat

selon modèle

Que des avantages ! Un plus grand confort de frappe : pression "0 Newton". Aucune pression n'est nécessaire, l'effleurement de la surface du verre suffit.

Une hygiène optimum . Grâce à sa surface en verre trempé, inaltérable, inusable et totalement lisse, il garantit une hygiène parfaite.

Aucun effort

Les claviers « traditionnels » informatiques utilisent des touches rigides non déformables (surface de contact plate ou incurvée) dont la surface de contact avec le doigt, environ 1,5 cm² et la force d'actuation 2,5 Newton en moyenne, demandent au doigt d'exercer une pression de 170 g/cm².

Les claviers à coupelle exigent une force d'actuation supérieure, de 3 à 4 Newton et offrent une surface d'appui du doigt circulaire de l'ordre de 0,85 cm² (coupelles de 10 mm) à 1,7 cm² (coupelles de 13 mm) ce qui demande au doigt d'exercer une pression comprise entre 235 et 470 g/cm² .

Avec le clavier tactile, ces inconvénients disparaissent.

Une grande robustesse

Le verre trempé est par essence inaltérable. De plus le marquage des touches est sérigraphié au dos du verre. Il n'y a donc ni usure mécanique, ni usure de surface, quel que soit le produit chimique employé; Ni de jaunissement comme avec le silicone ou les touches en plastiques par exemple.

Les coupelles des claviers à membrane effectuent des manœuvres mécaniques et subissent , avec le temps, une usure qui se traduit par un assouplissement : les touches n'ayant pas la même fréquence d'utilisation, la force d'activation finit par varier d'une touche à l'autre.

Plus de détails

  • Envoyer à un ami

    Envoyer à un ami

    Clavier tactile extra plat

    Clavier tactile extra plat

    Que des avantages ! Un plus grand confort de frappe : pression "0 Newton". Aucune pression n'est nécessaire, l'effleurement de la surface du verre suffit.

    Une hygiène optimum . Grâce à sa surface en verre trempé, inaltérable, inusable et totalement lisse, il garantit une hygiène parfaite.

    Aucun effort

    Les claviers « traditionnels » informatiques utilisent des touches rigides non déformables (surface de contact plate ou incurvée) dont la surface de contact avec le doigt, environ 1,5 cm² et la force d'actuation 2,5 Newton en moyenne, demandent au doigt d'exercer une pression de 170 g/cm².

    Les claviers à coupelle exigent une force d'actuation supérieure, de 3 à 4 Newton et offrent une surface d'appui du doigt circulaire de l'ordre de 0,85 cm² (coupelles de 10 mm) à 1,7 cm² (coupelles de 13 mm) ce qui demande au doigt d'exercer une pression comprise entre 235 et 470 g/cm² .

    Avec le clavier tactile, ces inconvénients disparaissent.

    Une grande robustesse

    Le verre trempé est par essence inaltérable. De plus le marquage des touches est sérigraphié au dos du verre. Il n'y a donc ni usure mécanique, ni usure de surface, quel que soit le produit chimique employé; Ni de jaunissement comme avec le silicone ou les touches en plastiques par exemple.

    Les coupelles des claviers à membrane effectuent des manœuvres mécaniques et subissent , avec le temps, une usure qui se traduit par un assouplissement : les touches n'ayant pas la même fréquence d'utilisation, la force d'activation finit par varier d'une touche à l'autre.

    Destinataire :

    * Champs requis

      OU  Annuler

  • Imprimer
Haut de page